Yankel Fijalkow

L’urbanisme opérationnel m’a donné le goût de l’histoire : j’ai soutenu une thèse sous la direction de Marcel Roncayolo (EHESS).

Le besoin de transmission m’a conduit à enseigner à l’université en sociologie, en géographie aménagement, et en architecture

Je m’intéresse à « la ville qui va mal » : des îlots insalubres du XXe siècle à la politique de la ville aujourd’hui en passant par les politiques des centres bourgs : diagnostics, argumentaires, gouvernance, discours, récits et représentations du renouvellement de la ville.

J’ai les yeux ouverts (et les oreilles) sur la ville qui m’entoure. La gentrification et l’habitat social constituent un point d’attention car c’est par là (aussi) que la ville change.

Soucieux de l’habitat du futur, je me soucie des innovations techniques mais aussi de la persistance de l’habitat insalubre et des vulnérabilités résidentielles. Normes, ségrégations et politiques sont à l’ordre du jour.

On ne ne peut réfléchir à l’urbanisme sans faire l’histoire de la réflexion sur l’urbanisme : je m’intéresse donc à l’histoire de la science des villes et de l’habitat.

Et puis j’adore dialoguer avec d’autres auteurs (romanciers, historiens, poètes et philosophes) sur d’autres sujets que la ville. Voir la rubrique "interventions"

Ouvrages
- Dire la ville c’est faire la ville (dir) aux Presses Universitaires du Septentrion (2017)

- Les normes du logement locatif durable. Quelles perspectives pour les acteurs confrontés à la crise ? institut d’Etude Economiques et sociales, collection Arguments (2014)

- Sociologie du logement, Repères, La Découverte, 128p (2011 et 2014)

- Sociologie des villes, Repères, La Découverte, 128 p. (Cinquième édition revue et augmentée de Sociologie de la ville, 2017)

- Sociologie de la ville, Repères, La Découverte, 128 p. (Nouvelle édition corrigée en 2004)

- La construction des îlots insalubres, Paris 1850-1945. l’Harmattan, Habitat et Sociétés, 272 p. Préface de Marcel Roncayolo (1998)